Amulette

Une amulette est un objet que l’on porte sur soi et auquel on accorde des vertus de protection ou que l’on considère comme vecteur de chance.

Il ne faut pas confondre les amulettes avec les talismans. Les premières visent à se protéger des mauvais sorts ou à détourner les influences maléfiques (apotropaïques) ou dans le but de prévenir l’apparition, la propagation ou l’aggravation d’une maladie (prophylactiques).

Si les talismans sont également porteurs d’un pouvoir de protection, ils peuvent aussi avoir des fonctions supplémentaires telles que des pouvoirs magiques offensifs.

Un talisman est destiné à être porté, il peut se présenter sous la forme d’un collier, d’un bracelet, d’une broche ou d’une boucle de ceinture.

Amulette

Cauris

Le cauri ou porcelaine-monnaie (Monetaria moneta ou Cypraea moneta) est une espèce de coquillages de la famille des Cypraeidae (les « porcelaines »). Employés historiquement comme monnaie, ils continuent aujourd’hui à être utilisés comme bijoux ou objets de décoration ou comme support de divination.
CaurisLe cauris sont aujourd’hui à ce jour toujours très utilisé en Afrique de l’Ouest et également en Amérique du sud (Brésil).

Le voyant dépose les cauris dans la main du consultant pour que ce dernier se concentre sur les questionnements qu’il éprouve. Le devin procède ensuite à une sorte d’incantation avant de jeter les cauris au sol. Plus le nombre de cauris jetés est important, plus le voyant pourra obtenir de plus amples détails sur la question du consultant, attention, ce nombre ne doit pas excéder une grosse poignée. Certains établissent un nombre maximal de 16 cauris.

Le voyant interprète ensuite la trajectoire et la position des cauris pour répondre aux questionnements du consultant.

D’autres formes d’utilisations sont également possibles.

Grimoire

Un grimoire est un livre qui contient un mélange de recettes magiques diverses. Ces recettes peuvent être utilisées soit pour guérir des malades, soit pour conjurer ou jeter un sort à une personne, soit pour invoquer des esprits soit pour obtenir des biens. Le terme « grimoire » est dérivé de l’ancien Français « gramaire », qui désignait l’étude du latin.

GrimoireUn grimoire peut contenir des formules utilisées pour la pratique de la magie blanche, de la magie divine ou théurgie, de la médecine. Il s’agit d’un livre qui fixant la bonne forme de la magie, celle de l’enchantement pratiqué par… Les enchanteurs !

Le grimoire : un livre magique ?

Un grimoire peut contenir des détails sur des propriétés de plantes et minéraux, des notions sur les bougies utilisées lors de l’invocation d’esprit, des phases de la lune, l’influence des jours et des astres… C’est aussi un véritable « livre de recettes » de rituels, sortilèges et de potions magiques…

On attribue parfois aux grimoires eux-mêmes des propriétés magiques…

Runes

L’alphabet runique ou futhark — terme formé à partir du nom de ses six premières lettres, ᚠ ᚢ ᚦ ᚨ ᚱ ᚲ — est un alphabet qui fut utilisé pour l’écriture de langues germaniques par des peuples parlant ces langues, tels les Scandinaves, les Frisons, les Anglo-Saxons, etc. Il existe également des runes hongroises et des runes turques, deux systèmes indépendants.

L’étymologie exacte du mot rune est obscure. Il n’existe apparemment aucune racine en langue indo-européenne pour ce terme.

RunesLa rune date de la haute Antiquité de -200 à -1600 ans avant J. C. Elles sont considérées comme l’un des supports divinatoires les plus puissants. L’alphabet runique est composé de 24 runes et chaque lettre correspond à des sons.

 

Ces 24 lettres runiques sont réparties en trois grandes familles ou Aett de huit runes. La première famille est l’Aett de Frey ou runes humaines.  Cet Aett est le symbole de la richesse, de la protection, de la force, du voyage, de la joie et du don. La deuxième famille est celle de l’Aett de Hagel ou runes des éléments et du destin. Elles se rapportent à l’interaction des forces du destin et de la nature. Quant à l’Aett de Tyr qui est la troisième famille des sigles runiques, elle exprime tout ce qui est en relation avec le spirituel, le sacré et la foi.

Il existe une 25ème rune qui est le Wyrd ou la rune du destin ou encore la rune blanche. Comme son nom l’indique, elle est le symbole de la destinée, du sort et du destin de chacun. L’interprétation des runes a comme préalable une initiation à la fabrication de jeux de runes divinatoires afin de s’imprégner de l’objet.

Talisman

Un talisman est un objet (pierre, anneau, etc.) fait de bois de métal ou même de papier. Les talismans sont porteurs de signes consacrés auxquels sont attribuées des vertus de protection et de pouvoirs magiques.

L’art de fabriquer des talismans s’appelle la talismanie.

A ne pas confondre avec une amulette, objet destiné avant tout à la protection contre les sorts maléfiques et pour la préservation de la santé.

 

Talisman

Tshivenda

L’oracle tshivenda est un art divinatoire tout droit venu des terres africaines. Il puise son essence dans les forces de la nature. La technique du tirage est très simple, il suffit de se concentrer sur la question à poser, de lancer cinq tshivendas (des cailloux) et d’examiner la position qu’ils occupent lorsqu’ils retombent au sol. La réponse dépendra alors de leur disposition et des figures qui vous seront dévoilées.

TshivendaCôté pratique, son principe démarre par une question posée qui concerne la vie en générale tant amoureuse, professionnelle, financière, ou autre. Le voyant utilise cinq cailloux pour faire le Tshiveda, une face du caillou présente des symboles gravés.

Voici quelques exemples d’interprétations Tshivenda :

  • L’Odobua, ou seul un caillou affiche son symbole. Ceci annonce un rapprochement par les liens de sang. C’est le symbole de la famille.
  • Le Signare et le jambar, ou deux faces sont dévoilées : le Signare suppose qu’il va y avoir une période difficile. Tandis que le Jambar annonce un avenir meilleur plein d’épanouissement intellectuel. Quand cinq faces sont retournées, c’est le signe d’un grand avancement dans le chemin de la vie.

L’interprétation se fait également sur la disposition des cailloux suite au jeté des cailloux.