Franz Anton Mesmer

Franz Anton Mesmer, est né le 23 mai 1734 à Iznang dans le Grand-Duché de Bade, région dans laquelle il décèdera, à Meersburg le 5 mars 1815. Médecin de formation, il est l’un des théoriciens du magnétisme, par ailleurs créateur de la théorie du magnétisme animal, aussi connue sous le nom de mesmérisme.

La magnétisme animal

Franz Anton MesmerAlors résident à Paris, Mesmer publie, en 1779, son Mémoire sur la découverte du magnétisme animal.

L’une des thèses principales de Mesmer est de présupposer l’existence d’un fluide physique subtil qui se trouverait en tous points de l’univers. Cet fluide pourrait servir d’intermédiaire entre l’homme, la terre et les tous les astres d’une part, et d’autre part entre les êtres vivants eux-mêmes. Pour Mesmer, toute inégalité de répartition du fluide dans le corps humain entraînerait la maladie. De ce fait, en parvenant à rééquilibrer la répartition du fluide, on parvient à la guérison de ladite maladie.

A la publication de son Mémoire, son succès parisien est immédiat dans la bonne société. Les patients affluent pour être traités via les méthodes de Mesmer. On évoquera par exemple la technique du baquet. Un baquet se présente sous la forme d’un demi-tonneau autour duquel s’installe les patients, liés les uns aux autres par des cordes. Mesmer a personnalisé son baquet en le transperçant de part en part de barres métalliques destinées à rentrer en contact avec les zones du corps à traiter. Mesmer et ces aides traitaient ainsi les patients en touchant les parties du corps à soigner avec ces tiges métalliques.

Magnétiseur et astrologue ?

Si son célèbre Mémoire sur la découverte du magnétisme animal, posa Mesmer comme l’un des théoriciens fondateurs du magnétisme moderne, on rappelle qu’en 1766 il publiait déjà à Vienne De l’influence des planètes sur le corps humain, ouvrage ô combien important quant on étudie l’astrologie !

Le texte intégral du Mémoire sur la découverte du magnétisme animal peut être consulté et téléchargé gratuitement sur Wikisource.

Mage

Le terme mage provient du persan magis. Il désigne originellement une tribu mède qui fournissait des prêtres et des devins chez les Perses.

Par extension, les mages sont définis comme les personnes qui pratique les sciences occultes et/ou la magie.

Magnétiseur

Le magnétiseur est une personne possédant la capacité de soulager une douleur ou de la guérir par le biais de l’apposition des mains, de manière à exercer son fluide magnétique. Il transmet l’énergie magnétique destinée à rétablir l’harmonie, rééquilibrer le corps, l’âme et l’esprit. Tout être vivant possède du magnétisme sans en avoir conscience ou sans savoir s’en servir.

MagnétiseurLa magnétiseur est est une personne ayant acquis de l’expérience sur la maîtrise de son magnétisme pour s’en servir. A travers ses mains, il transmet un fluide qui va directement pénétrer dans le corps du malade. Comme le fluide qu’il transmet est doté d’une propriété réputée à la fois magnétique et vitale, celui-ci fait disparaitre les troubles et les douleurs. Les mains ne sont généralement pas en contact avec la partie du corps à traiter.

Certains magnétiseurs pratiquent également à distance, on parle alors de magnétiseurs spirituels. Pour cela, ces praticiens ont recours à un support, généralement, une photographie pour exercer leur magnétisme sur la personne à traiter.

Marie-Anne Lenormand

Marie-Anne Lenormand est une cartomancienne française le née le à Alençon et morte le à Paris. Elle reçut durant toute sa vie de nombreux hommes et femmes. Cartomancienne réputée, elle connut l’apogée de son succès sous Napoléon 1er.  Elle entretint avec l’impératrice Joséphine de grands liens de proximités. Sa notoriété s’étendit même dans toute l’Europe ! Elle fut reçu par le Tsar Alexandre de Russie et d’autres souverains.

Marie-Anne LenormandAu cours de sa longue carrière, elle privilégia la cafédomancie (divination via la lecture du marc de café), l’ovomancie (divination par les œufs) et enfin les cartes.

Lors de ses séances, Marie-Anne Lenormand utilisait à l’époque un jeu de cartes classique, auquel elle avait ajouté quelques annotations. Après sa mort, plusieurs pays d’Europe publièrent des jeux de cartes à enseigne française qu’utilisait Marie-Anne Lenormand, appelés Jeu de Mademoiselle Lenormand ou Grand Lenormand ou encore Le Petit Lenormand. Toutefois, ces publications ne témoignèrent pas de l’utilisation particulière qu’en fit Marie-Anne Lenormand.

Cartomancienne et prophétesse elle fut aussi libraire et femme de lettres.

Spirite

Un spirite est le praticien qui évoque les esprits des défunts. Le spiritisme donc le moyen d’entrer en communication avec les morts par divers biais.

SpiriteOn considère qu’un des pères fondateurs du spiritisme moderne est Allan Kardec, au milieu du 19ème siècle. Fondateur de la « philosophie spirite » ou spiritisme, le français Allan Kardec créateur de du magazine La Revue spirite, encore publié de nos jours.

Le spirite : un lien avec l’ailleurs

Les spirites évoquent (c’est à dire « rappellent à la mémoire » ou « font apparaître à l’esprit ») des entités non physiques comme les âmes des morts voire dans certains cas, des anges ou des entités démoniaques. Pour cela, le spirite utilisera un support comme par exemple les fameuses tables tournantes. Le spirite peut également se placer en état de transe pour communiquer avec les défunts.

On compterait aujourd’hui plusieurs dizaines de millions de spirites dans le monde dont la majorité se trouverait Amérique du Sud, et particulièrement au Brésil, pays où l’influence d’Allan Kardec est encore très présente.

On nomme parfois aussi un spirite nécromancien, nécromant ou médium.