Abacomancie

Divination faite à partir de tablettes de référence appelées abaques, signifiant tables à poussières en grec. C’est une méthode très proche de l’amathomancie, du grec amathos « sable ».

AbaquesLe concept initial de l’amathomancie est la divination par l’interprétation de séquences dans du sable, de la terre, de la poussière ou même des cendres de personnes mortes récemment. L’abacomancie accompagne l’évolution de l’Homme et utilise une méthode plus « technique » avec les abaques qui sont des matrices de calcul.

Le terme « abaque » désigne initialement une table à calculer. On retrouve ce concept tout d’abord chez les égyptiens puis chez les romains qui utilisent les abaques aussi bien comme bouclier que comme table de calcul. L’abaque le plus fameux est la table de Pythagore. Plus tard, l’abaque évoluera et deviendra le boulier.

L’oracle astragalomantique d’Hercule à Boura était interprété avec des abaques, il s’agit d’une des plus vieilles forme d’abacomancie. De ce fait on peut considérer que l’astragalomancie, c’est à dire la divination par les osselets, est un autre ancêtre de l’abacomancie. Plus tard, l’abacomancie permettra la naissance de la numérologie, plus couramment pratiquée de nos jours.

Achilléomancie

L’Achilléomancie est une pratique divinatoire ancienne d’origine chinoise. Elle est aussi appelé Che Pou. Elle consiste à utiliser des herbes appelées Achillée millefeuille que l’on transforme en bâtonnets comme matériel de prémonitions.

Achillée millefeuille
Achillée millefeuille

Dans sa pratique, l’Achilléomancie se réfère à la Yi Jing ou Yi King, c’est-à dire selon les principes d’engendrement Yin et Yang.

Le consultant utilise donc une cinquantaine de tiges d’Achillée millefeuille de même longueur.

L’origine du nom de cette herbe c’est qu’Achille se servait de cette plante pour guérir ses plaies et celles de ses compagnons). Après le jeté des tiges, le consultant interprète donc les figures géométriques apparues.

Acutomancie

L’Acutomancie est une technique divinatoire fondée sur l’observation et l’interprétation d’un jeté d’aiguilles ou d’épingles. Le terme acutomancie est issue du latin acutus, « aigu, pointu », et du suffixe -mancie. Il s’agit d’une forme de voyance ayant été populaire en Europe au cours du 19ème siècle.

Si de petite épingles ou aiguilles sont les supports les plus communément utilisés, on peut également utiliser des aiguilles à tricoter voire des allumettes dans le cadre de cette pratique.

Pratiquer l’acutomancie

AcutomancieLa méthode la plus communément utilisée est le jet de treize épingles (ou aiguilles)  sur une surface plane et dégagée.

Leur dispersion permet de déterminer l’orientation de la prédiction. Par exemple : éparpillées, les aiguilles annoncent un heureux présage. En revanche, un regroupement trop serré n’est pas très heureux…

Les figures obtenues peuvent être sujettes à interprétation :

  • Une ligne verticale indique l’imminence d’une rencontre ou du moins, d’une interaction positive et de chance
  • L’esquisse de deux ligne parallèles préfigurent des bienfaits à venir (dans le jeu ou dans le travail), souvent signe de bienfaits matériels (argent)
  • La formation d’un lettre en « T » est un présage bénéfique, annonce d’un environnement de protection et de soutien
  • Une ligne interrompu en un ou plusieurs endroits annonce un déplacement long, un voyage
  • Les figures courbes préfigurent une étape important ; souvent un obstacle ou une difficulté à surmonter
  • En revanche la formation d’une figure en croix est un signe d’affrontement, de conflit, voire de mort…

Anthracomancie

L’anthracomancie est une pratique divinatoire effectuée par l’étude du charbon. L’antracomancie ou l’anthracomancie vient du grec ancien, composé de ἄνθραξ, ánthrax (« charbon ») et de μαντεία, manteia (« divination »)

AnthracomancieDe nos jours, l’anthracomancie n’est plus réellement pratiquée. Une raison simple semble expliquer cela : l’utilisation des gazinières et fours modernes ont banni le charbon des cuisines des ménages. L’occasion de voir du charbon ardent est donc devenu rare, du moins dans une cuisine.

Il semble toutefois que cette pratique persiste dans certains pays d’Afrique où le charbon est encore largement utilisé quotidiennement.

L’anthracomancie est donc une technique de divination via la matière du charbon de terre ou minéral. La pratique consiste en l’observation des braises suscitées par sa combustion, afin d’interpréter les phénomènes.

Le peu que l’on sait des signes interprétables tient en quelques éléments :
– Le son provoquée par la combustion : en cas de crépitement, le présage est plutôt néfaste ; il signifierait une situation à venir difficile, voire impossible à maîtriser (par exemple pour un marin : une tempête ou tout simplement pour tout un chacun, un décès, une rupture, etc.),
– La couleur des braises : d’une couleur vive et franche,  le présage s’annoncerait favorable,
– La fumée. Son absence totale se révèlerait défavorable. Un fumée fine et claire indiquerait des réponses positives quant aux questionnements d’un consultant.

Astrologie berbère

L’Astrologie berbère est l’art divinatoire de l’analyse des mouvements planétaires. Cette technique de la voyance puise sa source dans l’interdépendance du cycle de vie de chaque individu humaine et des saisons.

Astrologie berbère

Elle comporte 4 saisons réparties de chaque en quatre signes qu’on appelle « calendrier agraire ». Ce type d’astrologie approfondie la corrélation entre notre adaptation par rapport à la saison où l’on vit. Cette étude permet par la suite de déterminer le chemin de chacun suivant l’époque de sa naissance. Comme annoncé auparavant, l’astrologie Berbère est déterminée par le biais des quatre saisons, ces derniers sont divisés par la suite en un signe majeur proportionnel à la saison de naissance, et aussi trois signes correspondants au mois de naissance. L’astrologie Berbère est donc résumée comme suit :

  • Pour la Saison hivernale son symbole majeur est Le Peigne à Tisser. Les signes personnels sont représentés par Le Serpent, le Taureau, l’Araignée.
  • Pour le printemps,le symbole majeur est L’Ancre. Tandis que les signes personnels sont Le Bélier, l’Arbre ou l’Olivier, l’Oiseau ou l’Hirondelle.
  • Pour la saison ensoleillée ou l’été, le symbole majeur c’est Le Marteau et les signes personnels sont Le lézard ou la Salamandre, la Mouche,
    l’Abeille.
  • Pour l’automne ; le symbole majeur est La Maison ou la Croix. Les signes personnels seront le Scorpion, l’Escargot, la Roue.

    En bref, ce type d’horoscope apporte une aide dans l’organisation et le développement personnel de chacun.