Ankh

L’Ânkh (en hiéroglyphes égyptiens : ☥), est également connu sous les appellations de croix ansée, croix de vie, clé de vie, croix égyptienne ou du Nil. Il s’agit d’un hiéroglyphe représentant le mot ˁnḫ, qui signifie « vie ». On caractérise ce symbole par un symbole en T dont la partie supérieure se termine par un cercle.

Ânkh

Pour les Égyptiens le séjour sur terre n’était qu’une partie de leur vie terrestre, et donc,  de leur vie éternelle.

Ce symbole de vie symbolise évoque donc non seulement l’existence mortelle sur la Terre, mais également l’existence dans l’au-delà.

Lorsque la croix est bleue, l’ânkh est associée aux divinités et au ciel, or et jaune, elle est associée au Sud, verte elle est liée au Nil Vert et au Nord, argent brillant correspond à la vie sur Terre, et enfin argent oxydé, elle évoque l’Ouest et le monde des morts.

 

Astrologie tibétaine

L’astrologie tibétaine Tsirikpa tibétain : རྩིས་རིག་པ, signifiant science des calculs, est l’une des cinq sciences mineures du Tibet. On l’appelle également « Tsi rik » qui signifie la « science des calculs ». En effet, l’astrologie tibétaine ne prédit pas seulement l’avenir mais elle étudie par ailleurs les rythmiques et les cycles du temps. Elle s’apparente à l’astrologie telle qu’elle est pratiquée en Occident, à ceci près que le champs de l’astrologie indienne s’étend à une dimension sidérale : elle accorde une influence déterminante aux étoiles et constellations.

Astrologie tibétaineComme l’astrologie classique, cet art divinatoire regroupe aussi douze signes ou douze animaux, à savoir : le singe, la souris, le bœuf ou l’éléphant, le tigre, le lièvre, le dragon, le serpent, le cheval, le mouton, le coq ou l’oiseau, le chien et le cochon. Chaque signe de l’astrologie tibétaine revient tous les douze ans, à l’instar de ce qui se pratique en astrologie chinoise on évoquera l’année du cochon, du serpent etc.

Chaque animal à un élément. Les signes peuvent ainsi appartenir à l’élément Feu, à l’Eau, au Bois, au Métal et à la Terre. Cependant, un signe ne correspond pas définitivement à un élément, en effet, tout dépend de la date.

Par exemple, pour le tsipa (l’astrologue) une personne née entre le 18 février 1988 et le 6 février 1989 sera du signe dragon associé à l’élément Terre.  Si on prend grosso modo les mêmes dates 8 ans plus tard, la personne sera souris associée à l’élément feu.

Gnose

La gnose est une croyance philosophico-religieuse, qui a pour concept cardinal le fait que le salut de l’âme passe par la connaissance de la divinité et donc,  par une connaissance de soi. Elle se distingue d’autres croyances par son aspect philosophique puisqu’elle ne se limite pas à la foi, à la prière ou à la dévotion.

GnoseLa gnose  qui va donc à l’encontre même de la théologie chrétienne, peut pourtant prendre diverses formes et en se borne pas seulement au dénis de toute forme divine. On trouve en effet des gnostiques chrétiens, qui incluent l’idée que Dieu est bel et bien à l’origine de la création mais ne reconnaissent pas forcément l’autorité de l’église chrétienne.

Selon les gnostiques, chaque être possède une part divine et un savoir déjà acquis qui ne demande qu’à se développer à nouveau au fur et à mesure des incarnations.
Par ailleurs, la Gnose laisse supputer que le fonctionnement du monde repose sur le duel permanent de force obscure et de forces de la lumière. Son fonctionnement ressemblant ainsi à la signification primaire du yin et du yang.

La gnose est une théorie antique déjà ancienne, qui a pourtant été « remise » à l’étude et au goût du jour, après la découverte en 1945 des manuscrits de la bibliothèque de Nam Hammadi. Ces manuscrits sont formés de treize codex datés du IVéme siècle et on été découverts au nord ouest de Louxor.

De célèbres alchimistes ou occultistes connus se sont déclarés adeptes de la Gnose, cette dernière véhiculant en effet des idées occultes et mystiques très marquées. Posséder la Gnose étant synonyme de posséder la connaissance totale et donc les secrets de la création, de l’univers et de la vie dans son tout, en passant généralement par des rites initiatiques qui mènent à l’illumination.

 

Jour personnel

Le jour personnel résulte d’un calcul numérologique, permettant de connaître la vibration d’une journée pour un individu donné. On peut recenser plusieurs manières de le calculer. Mais quelle que soit la méthode choisie, il faut toujours se baser sur l’ajout du jour de naissance avec le mois de naissance, l’année recherchée, le mois recherché et le jour recherché. Une fois que c’est fait, il faut réduire le nombre obtenu jusqu’à ce qu’on obtient un chiffre entre 1 et 9.

Jour personnelComment déterminer son jour personnel ?

Voici comment procéder. Prenons l’exemple d’Angéline, qui est née le 1er février 1992 et se pose une question sur ce qui lui arrivera sur un jour précis, le 15 mars 2022.

 

On va additionner son jour de naissance à son mois de naissance donc, 1+2 = 3. On procède à un calcul de même type sur le jour pour lequel existe une interrogation : 15 mars 2022, soit : 15 + 3 + 2022 = 2040. On additionne les deux chiffres 2040 + 3 = 2043 que l’on réduit à un chiffre inférieur à 10 : 2 + 0 + 4 + 3 = 9. Le jour personnel d’Angéline est donc le 9 !

Un fois le chiffre du jour personnel obtenu, on peut débuter l’interprétation gardant en tête que les caractéristiques propres à chaque jour personnel donc voici succinctement les grandes lignes :

1 : lié à l’action, la combativité, propre à la prise de décision et à la résolution de problèmes
2 : chiffre de la dualité, ce jour est propice aux rencontres (voire aux ruptures !) et au projets communs
3 :  chiffre de créativité et d’empathie, intimement lié au succès, idéal pour se lancer dans un projet
4 : propre au travail de fond, lié au travail et à la mise en ordre de ses affaires
5 : idéal pour les changements tels que voyage, rencontre, travail
6 :  jour lié à l’amour et à l’amitié ainsi qu’à la concrétisation de projet, en évitant de se disperser
7 : jour d’introspection, de prise de conscience, éviter d’entreprendre des projets complexes
8 : jour propice à l’entreprise, souvent couronnée de réussite matérielle
9 :  jour de fin de cycle, il vaut mieux remettre des gros projets au lendemain ! Les sentiments sont souvent éprouvés, pour le bien ou pour le mal…

Karma

Le Karma est une loi spirituelle, présente dans certaines religions orientales (hindouisme, bouddhisme, jaïnisme sikkhisme…). Ce terme provient du mot Karma ou karman en sanskrit (noté en devanagari कर्म et कर्मन्) ; de la racine verbale kṛ, signifiant « acte » ou encore « action ». Communément, on emploie ce terme pour désigner le cycle des causes et des conséquences liées à l’existence des êtres sensibles. Il est alors la somme de ce qu’un individu a fait, est en train de faire ou fera.

Indissociable du principe de la réincarnation, le Karma incite toute personne à faire le bien. Les mauvais actes du passé ont des impacts sur le présent et inversement, les actes de réelle bonté du passé influent de manière bénéfique sur le présent. Ainsi, pour résoudre les blocages qui sont devant nous, nous devons faire du bien pour compenser nos actes antérieurs.

KarmaAinsi, le karma ne se détruit jamais seul, il faut agir en bien afin de se libérer du « mal » et de semer ultérieurement ce qu’on récolte à présent. Le principal objectif de cette loi karmique est de flécher à chacun le bon chemin qu’il doit suivre afin que ce dernier puisse évoluer son âme et atteindre la perfection.

Il existe une technique de numérologie permettant de calculer sa dette karmique, soit le cumul des actions, souvent négatives, et préjudiciables à une vie harmonieuse. La connaissance de ses dettes karmiques permet de se libérer de ses mauvais karmas.

Afin de connaître vos dettes karmiques, il fat procéder à un calcul qui relève de la numérologie karmique. Il faut partir de son nom et prénom(s), les transformer en chiffres en faisant correspondre chaque lettre de l’alphabet en un chiffre compris entre 1 et 9. Puis de compter les chiffres qui se répètent, et remplir une table karmique composée de 9 cases, en fonction des répétitions. Chacune des cases correspond à un type de dette karmique, les cases vides correspondent à vos nombres karmiques.

Une fois cette procédure achevée, il est possible de passer à la phase d’interprétation.

Présage

PrésageUn présage (du latin præsagium, « prédiction ») est un signe dont l’interprétation est supposée prédire l’avenir.  Le présage est aussi la prévision même que l’on voit dans ce signe interprété. Cette manifestation peut être en lien avec une entité surnaturelle et orienter l’individu vers les actions qu’il doit réaliser.

Dès l’antiquité, les devins, augures et autre prophètes interprétaient les présages pour faire des prédictions. Mais qu’est ce au juste qu’un présage ?

Les présages ont longtemps fait partie du quotidien de nos ancêtres.
Un présage peut se manifester à travers un songe, mais peut aussi prendre la forme d’un événement particulier dans la nature. Le vol d’un oiseau, la forme d’un nuage ou l’interprétation du vent ou de l’eau peuvent donner lieu à des présages.

Un présage pour les anciens était avant tout une manifestation divine qui servait de guide ou de conseil pour les hommes.

Certains signes étant considéré par les augures comme des présages pouvaient pourtant sembler des événement normaux pour les gens inattentifs à leurs présences.

Voici quelques exemple de présages célèbres :

  • Lorsque les hirondelles volent bas, la pluie est annoncée
  • Un Lune rousse est annonciatrice de grands vents
  • Un chat qui passe sa patte derrière l’oreille en faisant sa toilette est signe de mauvais temps
  • Croiser un chat noir est signe de mauvais événement à venir
  • Une démangeaison au creux de la main signe une rentrée d’argent prochaine
  • Avoir les oreilles qui sifflent, laisse entendre que quelqu’un parle de nous au moment même
  • etc.

Bien d’autres présages restés dans les croyances populaires existent encore. N’hésitez pas à nous communiquer les plus originales que vous connaissez !