Ankh

L’Ânkh (en hiéroglyphes égyptiens : ☥), est également connu sous les appellations de croix ansée, croix de vie, clé de vie, croix égyptienne ou du Nil. Il s’agit d’un hiéroglyphe représentant le mot ˁnḫ, qui signifie « vie ». On caractérise ce symbole par un symbole en T dont la partie supérieure se termine par un cercle.

Ânkh

Pour les Égyptiens le séjour sur terre n’était qu’une partie de leur vie terrestre, et donc,  de leur vie éternelle.

Ce symbole de vie symbolise évoque donc non seulement l’existence mortelle sur la Terre, mais également l’existence dans l’au-delà.

Lorsque la croix est bleue, l’ânkh est associée aux divinités et au ciel, or et jaune, elle est associée au Sud, verte elle est liée au Nil Vert et au Nord, argent brillant correspond à la vie sur Terre, et enfin argent oxydé, elle évoque l’Ouest et le monde des morts.

 

Astrologie tibétaine

L’astrologie tibétaine Tsirikpa tibétain : རྩིས་རིག་པ, signifiant science des calculs, est l’une des cinq sciences mineures du Tibet. On l’appelle également « Tsi rik » qui signifie la « science des calculs ». En effet, l’astrologie tibétaine ne prédit pas seulement l’avenir mais elle étudie par ailleurs les rythmiques et les cycles du temps. Elle s’apparente à l’astrologie telle qu’elle est pratiquée en Occident, à ceci près que le champs de l’astrologie indienne s’étend à une dimension sidérale : elle accorde une influence déterminante aux étoiles et constellations.

Astrologie tibétaineComme l’astrologie classique, cet art divinatoire regroupe aussi douze signes ou douze animaux, à savoir : le singe, la souris, le bœuf ou l’éléphant, le tigre, le lièvre, le dragon, le serpent, le cheval, le mouton, le coq ou l’oiseau, le chien et le cochon. Chaque signe de l’astrologie tibétaine revient tous les douze ans, à l’instar de ce qui se pratique en astrologie chinoise on évoquera l’année du cochon, du serpent etc.

Chaque animal à un élément. Les signes peuvent ainsi appartenir à l’élément Feu, à l’Eau, au Bois, au Métal et à la Terre. Cependant, un signe ne correspond pas définitivement à un élément, en effet, tout dépend de la date.

Par exemple, pour le tsipa (l’astrologue) une personne née entre le 18 février 1988 et le 6 février 1989 sera du signe dragon associé à l’élément Terre.  Si on prend grosso modo les mêmes dates 8 ans plus tard, la personne sera souris associée à l’élément feu.

Biomagnétisme

Biomagnétisme

Le Biomagnétisme est une thérapie basée sur l’influence du magnétisme sur le vivant. Se fondant sur la sensibilité et la réactivité naturelles des êtres vivants aux champs magnétiques, le biomagnétisme a comme objectif de débarrasser l’organisme des énergies « usées », ces dernières étant bien souvent à l’origine de déséquilibres et/ou de maladies.

Approche holistique du biomagnétisme

Il permet de soulager ou de supprimer les gênes et douleurs et il aide à la guérison de maux et maladies les plus divers. Mais plus encore, son approche holistique (i.e. : » qui s’intéresse à son objet, soit en l’occurrence, le patient, dans sa globalité ») permet d’apporter outre la santé, une certaine harmonie au corps.

Les soins en Biomagnétisme permettent de nettoyer et revitaliser le corps, par exemple après une intervention chirurgicale. Ils représentent une aide précieuse lors d’événements de vie potentiellement intense, voire traumatisant comme pour « récupérer » après un accouchement.

Biomagnétisme, très populaire en Amérique du Sud

Le biomagnétisme est particulièrement populaire en Amérique du Sud. C’est Cette discipline, initialement développée au Mexique par le Dr Isaac Goiz Duran est reconnue officiellement en Équateur où elle est et enseignée à la faculté de médecine.

Coïncidence

Une coïncidence est la rencontre de deux circonstances ou événements n’ayant apparemment pas de liens en eux. Le mot vient du latin cum- (« avec », « ensemble ») et incidere (verbe composé de « in » et « cadere » : « advenir », « se produire »).

On peut illustrer le concept de coïncidence dans son sens le plus courant avec l’exemple suivant :

– Une personne marche dans la rue, un pot de fleurs tombe du balcon : ce sont les deux circonstances ou événements,
– Le pot de fleurs tombe sur la tête de la personne marchant dans la rue,
– Les deux événements n’étaient pas destinés à ce croiser :  il n’y a pas en apparence de lien de causalité entre eux.

Si la probabilité d’une coïncidence est statistiquement inévitable, son caractère hasardeux est parfois discuté. En effet, certains y voient, bien au-delà du hasard, un signe manifeste du destin.

 On peut également mentionner le psychiatre Carl Gustav Jung, qui élabora une théorie intimement liée au concept de coïncidence : la synchronicité. Il s’agit pour Jung, de l’occurrence simultanée d’au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l’association prend un sens pour la personne qui les perçoit.

Gnose

La gnose est une croyance philosophico-religieuse, qui a pour concept cardinal le fait que le salut de l’âme passe par la connaissance de la divinité et donc,  par une connaissance de soi. Elle se distingue d’autres croyances par son aspect philosophique puisqu’elle ne se limite pas à la foi, à la prière ou à la dévotion.

GnoseLa gnose  qui va donc à l’encontre même de la théologie chrétienne, peut pourtant prendre diverses formes et en se borne pas seulement au dénis de toute forme divine. On trouve en effet des gnostiques chrétiens, qui incluent l’idée que Dieu est bel et bien à l’origine de la création mais ne reconnaissent pas forcément l’autorité de l’église chrétienne.

Selon les gnostiques, chaque être possède une part divine et un savoir déjà acquis qui ne demande qu’à se développer à nouveau au fur et à mesure des incarnations.
Par ailleurs, la Gnose laisse supputer que le fonctionnement du monde repose sur le duel permanent de force obscure et de forces de la lumière. Son fonctionnement ressemblant ainsi à la signification primaire du yin et du yang.

La gnose est une théorie antique déjà ancienne, qui a pourtant été « remise » à l’étude et au goût du jour, après la découverte en 1945 des manuscrits de la bibliothèque de Nam Hammadi. Ces manuscrits sont formés de treize codex datés du IVéme siècle et on été découverts au nord ouest de Louxor.

De célèbres alchimistes ou occultistes connus se sont déclarés adeptes de la Gnose, cette dernière véhiculant en effet des idées occultes et mystiques très marquées. Posséder la Gnose étant synonyme de posséder la connaissance totale et donc les secrets de la création, de l’univers et de la vie dans son tout, en passant généralement par des rites initiatiques qui mènent à l’illumination.

 

Jour personnel

Le jour personnel résulte d’un calcul numérologique, permettant de connaître la vibration d’une journée pour un individu donné. On peut recenser plusieurs manières de le calculer. Mais quelle que soit la méthode choisie, il faut toujours se baser sur l’ajout du jour de naissance avec le mois de naissance, l’année recherchée, le mois recherché et le jour recherché. Une fois que c’est fait, il faut réduire le nombre obtenu jusqu’à ce qu’on obtient un chiffre entre 1 et 9.

Jour personnelComment déterminer son jour personnel ?

Voici comment procéder. Prenons l’exemple d’Angéline, qui est née le 1er février 1992 et se pose une question sur ce qui lui arrivera sur un jour précis, le 15 mars 2022.

 

On va additionner son jour de naissance à son mois de naissance donc, 1+2 = 3. On procède à un calcul de même type sur le jour pour lequel existe une interrogation : 15 mars 2022, soit : 15 + 3 + 2022 = 2040. On additionne les deux chiffres 2040 + 3 = 2043 que l’on réduit à un chiffre inférieur à 10 : 2 + 0 + 4 + 3 = 9. Le jour personnel d’Angéline est donc le 9 !

Un fois le chiffre du jour personnel obtenu, on peut débuter l’interprétation gardant en tête que les caractéristiques propres à chaque jour personnel donc voici succinctement les grandes lignes :

1 : lié à l’action, la combativité, propre à la prise de décision et à la résolution de problèmes
2 : chiffre de la dualité, ce jour est propice aux rencontres (voire aux ruptures !) et au projets communs
3 :  chiffre de créativité et d’empathie, intimement lié au succès, idéal pour se lancer dans un projet
4 : propre au travail de fond, lié au travail et à la mise en ordre de ses affaires
5 : idéal pour les changements tels que voyage, rencontre, travail
6 :  jour lié à l’amour et à l’amitié ainsi qu’à la concrétisation de projet, en évitant de se disperser
7 : jour d’introspection, de prise de conscience, éviter d’entreprendre des projets complexes
8 : jour propice à l’entreprise, souvent couronnée de réussite matérielle
9 :  jour de fin de cycle, il vaut mieux remettre des gros projets au lendemain ! Les sentiments sont souvent éprouvés, pour le bien ou pour le mal…