Runes

L’alphabet runique ou futhark — terme formé à partir du nom de ses six premières lettres, ᚠ ᚢ ᚦ ᚨ ᚱ ᚲ — est un alphabet qui fut utilisé pour l’écriture de langues germaniques par des peuples parlant ces langues, tels les Scandinaves, les Frisons, les Anglo-Saxons, etc. Il existe également des runes hongroises et des runes turques, deux systèmes indépendants.

L’étymologie exacte du mot rune est obscure. Il n’existe apparemment aucune racine en langue indo-européenne pour ce terme.

RunesLa rune date de la haute Antiquité de -200 à -1600 ans avant J. C. Elles sont considérées comme l’un des supports divinatoires les plus puissants. L’alphabet runique est composé de 24 runes et chaque lettre correspond à des sons.

 

Ces 24 lettres runiques sont réparties en trois grandes familles ou Aett de huit runes. La première famille est l’Aett de Frey ou runes humaines.  Cet Aett est le symbole de la richesse, de la protection, de la force, du voyage, de la joie et du don. La deuxième famille est celle de l’Aett de Hagel ou runes des éléments et du destin. Elles se rapportent à l’interaction des forces du destin et de la nature. Quant à l’Aett de Tyr qui est la troisième famille des sigles runiques, elle exprime tout ce qui est en relation avec le spirituel, le sacré et la foi.

Il existe une 25ème rune qui est le Wyrd ou la rune du destin ou encore la rune blanche. Comme son nom l’indique, elle est le symbole de la destinée, du sort et du destin de chacun. L’interprétation des runes a comme préalable une initiation à la fabrication de jeux de runes divinatoires afin de s’imprégner de l’objet.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.