Chéloniomancie

La chéloniomancie (du grec moderne : χελώνη, translittération : khelốnê, tortue, et μαντεία, translit. manteía, divination, parfois écrit chélonomancie est l’art de la divination pratiquée par l’écriture de caractères pictographiques sur les os et écailles de tortues dans la Chine antique.

ChéloniomancieLa chéloniomancie est une pratique dérivée de la plastromancie. Les supports pour la voyance utilisés sont les carapaces, les os et les plastrons des tortues. La tortue, est perçue, en Chine, de manière particulière, voire comme un animal surnaturel… On lui attribue des pouvoirs magiques, probablement en raison de son apparence physique, de sa qualité d’amphibie et de sa longévité. Dans la Chine ancienne, elle servait à lire l’avenir des empereurs.

Pour pratiquer cette technique de divination, il est nécessaire de se munir d’une carapace de tortue. La carapace de la tortue prend la forme de carré à la base et rond au niveau du sommet. La forme carrée représente le monde terrestre et la forme ronde symbolise le monde céleste.

La préparation méticuleuse de la carapace par abrasion et lissage, puis creusement de deux cavités perpendiculaires à chaque lieu d’application du poinçon circonscrit les fissures à des formes de demi-H, permettant d’obtenir des craquelures de même type. On fait passer la carapace au feu, ce qui conduit à fissurer les espaces situés entre les écailles. Le nombre de trois cent soixante fissures doit être constaté. par les préparateurs (bu ren) qui valident  ces fissures.

Les devins (shi) surlignent ensuite à l’encre les craquelures avec un pinceau et déterminent le sens technique du pronostic.

L’interprétation technique repose en priorité sur l’inclinaison montante, descendante ou nulle de la branche latérale de la fissure et sur la rectitude ou non de son tracé (montante = favorable, descendante ou irrégulière = défavorable).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.