Coïncidence

Une coïncidence est la rencontre de deux circonstances ou événements n’ayant apparemment pas de liens en eux. Le mot vient du latin cum- (« avec », « ensemble ») et incidere (verbe composé de « in » et « cadere » : « advenir », « se produire »).

On peut illustrer le concept de coïncidence dans son sens le plus courant avec l’exemple suivant :

– Une personne marche dans la rue, un pot de fleurs tombe du balcon : ce sont les deux circonstances ou événements,
– Le pot de fleurs tombe sur la tête de la personne marchant dans la rue,
– Les deux événements n’étaient pas destinés à ce croiser :  il n’y a pas en apparence de lien de causalité entre eux.

Si la probabilité d’une coïncidence est statistiquement inévitable, son caractère hasardeux est parfois discuté. En effet, certains y voient, bien au-delà du hasard, un signe manifeste du destin.

 On peut également mentionner le psychiatre Carl Gustav Jung, qui élabora une théorie intimement liée au concept de coïncidence : la synchronicité. Il s’agit pour Jung, de l’occurrence simultanée d’au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l’association prend un sens pour la personne qui les perçoit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.