Codomancie

La codomancie est la technique divinatoire consistant à lire l’avenir dans des cloches ou de clochettes.

CodomancieDepuis l’antiquité et ce, même avant l’avènement du christianisme, les cloches avaient un rôle de communication pour transmettre différentes messages : alerter ou informer (d’un danger, d’une célébration), signaler (un lieu) convoquer (un rassemblement, une procession) aussi bien dans la vie civile que dans la vie religieuse. Au son des cloches  étaient associées de nombreuses croyances. Par exemple, lorsque des femmes puisaient de l’eau à une source ou dans un puits, le tintement de cloches était supposé leur apporter un surcroît de force spirituelle, voire de pouvoirs magiques…

Codomancie : langage et interprétations

Au tintement des cloches des présages étaient associés : lors d’un orage, le danger permettait d’être écarté ; un véritable langage a été élaboré : sonorité, combinaisons de sons, etc. D’une manière générale, les cloches lorsqu’elles sonnent sont réputées éloigner les esprits malfaisants. Le battement de leur batail (le battant qui fait « sonner » la cloche) est intimement lié au cours des vents. Suivant la direction des brises et le tintement des cloches, on pouvait déduire l’approche ou l’éloignement d’un danger…

On rapporte la pratique d’une mancie désuète. Il s’agissait de se place sous une cloche (à condition qu’elle fut de taille suffisante !) et d’y exprimer son interrogation. Le son de la voix génèrent ainsi des ondes qui résonnent avec le métal et fournissent des éléments de réponses à ce questionnement.

Comme on la dit, cette pratique est de nos jours disparue…

Les cloches dans les rêves

En onirocritique (la science des rêves), l’occurrence d’une cloche et du son qu’elle émet est sujette à de multiples interprétations.

Quelques exemples :

  • Un rêve dans lequel une ou des cloches sonnent est généralement un signe plutôt négatif. Accident, jalousie, catastrophe, attention ! Rien de bon n’est en approche,
  • Observer un clocher dans la campagne isolée ou en cours de réparation est très positif, annonciateur de succès à venir,
  • Une cloche abîmée et/ou se détachant de son clocher est un signe de pauvreté et de perte.

Coïncidence

Une coïncidence est la rencontre de deux circonstances ou événements n’ayant apparemment pas de liens en eux. Le mot vient du latin cum- (« avec », « ensemble ») et incidere (verbe composé de « in » et « cadere » : « advenir », « se produire »).

On peut illustrer le concept de coïncidence dans son sens le plus courant avec l’exemple suivant :

– Une personne marche dans la rue, un pot de fleurs tombe du balcon : ce sont les deux circonstances ou événements,
– Le pot de fleurs tombe sur la tête de la personne marchant dans la rue,
– Les deux événements n’étaient pas destinés à ce croiser :  il n’y a pas en apparence de lien de causalité entre eux.

Si la probabilité d’une coïncidence est statistiquement inévitable, son caractère hasardeux est parfois discuté. En effet, certains y voient, bien au-delà du hasard, un signe manifeste du destin.

 On peut également mentionner le psychiatre Carl Gustav Jung, qui élabora une théorie intimement liée au concept de coïncidence : la synchronicité. Il s’agit pour Jung, de l’occurrence simultanée d’au moins deux événements qui ne présentent pas de lien de causalité, mais dont l’association prend un sens pour la personne qui les perçoit.