Alectromancie

L’Alectromancie ou Alectryomancie est la méthode de prédiction de l’avenir par l’observation du picorage d’un oiseau, généralement, un gallinacée (un coq ou une poule) et le plus souvent, à l’aide de grains (de blé ou de froment). Le terme est composé du grec ancien ἀλεκτρυών, aléktruon (« coq ») et du suffixe mancie (« divination »).

Alectromancie Cette divination était très pratiquée au Moyen âge en Europe, principalement afin de deviner le nom d’une personne (le coupable d’un crime, le nom du destinataire d’une lettre, d’un héritage…). Toutefois cette pratique est bien antérieure puisqu’on sait que l’alectromancie était pratiquée dans la Grèce antique.

L’Alectromancie en pratique

Le devin place sur les sol des grains qui forment des lettres. Il observe ensuite quelles lettres les oiseaux picorent. Si le résultat du picorage n’est pas franc, le devin interprétera les motifs dessinés par l’action du volatil sur les grains dispersés au hasard.

Le devin peut également placer en cercles 26 planchettes de bois au sol, chacune des planches correspondant à une lettre de l’alphabet.  Il faut placer un grain sur chaque planchette.  Au centre du cercle, on fixe un piquet auquel l’oiseau est attaché à l’aide d’un fil, d’une longueur suffisante pour atteindre chacune des 26 planchettes.

Pour chaque grain que l’oiseau picore, on relève la lettre et un grain doit être replacé. La séquence de lettres relevée doit former une un nom, voire un message, soit directement intelligible, soit à interpréter.

Allan Kardec

Allan Kardec, de son vrai nom Hippolyte Léon Denizard Rivail, est le fondateur de la philosophie spirite ou spiritisme.

Allan KardecNé le 3 octobre 1804 à Lyon Allan Kardec est mort le 31 mars 1869 à Paris. Kardec produit au cours de son existence, cinq livres considérés comme fondamentaux du spiritisme. Ces derniers sont constamment réédités jusqu’à nos jours. Il fonde également La Revue spirite, magazine encore publié aujourd’hui, dans plusieurs langues et à l’audience mondiale.

Allan Kardec a eu une influence importante en Amérique du Sud et en Amérique latine, et particulièrement au Brésil où il est encore de nos jours un des auteurs français les plus lu.

Le postulat de la doctrine spirite est : « Naître, mourir, renaître encore et progresser sans cesse, telle est la Loi ».

Amulette

Une amulette est un objet que l’on porte sur soi et auquel on accorde des vertus de protection ou que l’on considère comme vecteur de chance.

Il ne faut pas confondre les amulettes avec les talismans. Les premières visent à se protéger des mauvais sorts ou à détourner les influences maléfiques (apotropaïques) ou dans le but de prévenir l’apparition, la propagation ou l’aggravation d’une maladie (prophylactiques).

Si les talismans sont également porteurs d’un pouvoir de protection, ils peuvent aussi avoir des fonctions supplémentaires telles que des pouvoirs magiques offensifs.

Un talisman est destiné à être porté, il peut se présenter sous la forme d’un collier, d’un bracelet, d’une broche ou d’une boucle de ceinture.

Amulette

Ange gardien

Un ange gardien est un être spirituel, intermédiaire entre Dieu et l’homme. Son rôle est de guider et protéger un humain vers la voie du bien et de la sagesse. C’est initialement dans la religion catholique que ce concept d’ange protecteur s’est développé, dès le Vème siècle. On peut également les rapprocher des personnages de « bons génies » de la tradition orientale.

Ange gardienChaque être humain sur terre bénéficie de l’accompagnement de son ange gardien. Certains percevront sa bienveillance et sa protection, d’autres hélas y seront sourds et certains même peuvent y être hostiles. L’ange gardien accompagne un être humain tout au long de sa vie terrestre. Il sera aussi présent lors de son passage dans l’au-delà à l’heure de sa mort.

Le concept d’ange gardien s’est également développé dans la Kabbale et une pratique divinatoire en découlé, l’angélologie. En voici les grandes lignes :

Il existe neuf familles d’anges gardiens. Chacune se compose alors de huit icônes, soit 72 anges au total. Chaque être humain est relié à un de ces anges avec laquelle il est possible d’entrer en connexion. Son ange protecteur émet une énergie vibratoire, source de bienfait spirituel  et de plénitude.

Si vous désirez approfondir le sujet, n’hésitez pas à vous rendre sur l’excellent site Les Anges gardiens, qui comporte une somme d’enseignement et de détails sur l’angélologie. Vous pourrez facilement et rapidement y prendre connaissance du nom de votre ange gardien !

Ankh

L’Ânkh (en hiéroglyphes égyptiens : ☥), est également connu sous les appellations de croix ansée, croix de vie, clé de vie, croix égyptienne ou du Nil. Il s’agit d’un hiéroglyphe représentant le mot ˁnḫ, qui signifie « vie ». On caractérise ce symbole par un symbole en T dont la partie supérieure se termine par un cercle.

Ânkh

Pour les Égyptiens le séjour sur terre n’était qu’une partie de leur vie terrestre, et donc,  de leur vie éternelle.

Ce symbole de vie symbolise évoque donc non seulement l’existence mortelle sur la Terre, mais également l’existence dans l’au-delà.

Lorsque la croix est bleue, l’ânkh est associée aux divinités et au ciel, or et jaune, elle est associée au Sud, verte elle est liée au Nil Vert et au Nord, argent brillant correspond à la vie sur Terre, et enfin argent oxydé, elle évoque l’Ouest et le monde des morts.