Abacomancie

Divination faite à partir de tablettes de référence appelées abaques, signifiant tables à poussières en grec. C’est une méthode très proche de l’amathomancie, du grec amathos « sable ».

AbaquesLe concept initial de l’amathomancie est la divination par l’interprétation de séquences dans du sable, de la terre, de la poussière ou même des cendres de personnes mortes récemment. L’abacomancie accompagne l’évolution de l’Homme et utilise une méthode plus « technique » avec les abaques qui sont des matrices de calcul.

Le terme « abaque » désigne initialement une table à calculer. On retrouve ce concept tout d’abord chez les égyptiens puis chez les romains qui utilisent les abaques aussi bien comme bouclier que comme table de calcul. L’abaque le plus fameux est la table de Pythagore. Plus tard, l’abaque évoluera et deviendra le boulier.

L’oracle astragalomantique d’Hercule à Boura était interprété avec des abaques, il s’agit d’une des plus vieilles forme d’abacomancie. De ce fait on peut considérer que l’astragalomancie, c’est à dire la divination par les osselets, est un autre ancêtre de l’abacomancie. Plus tard, l’abacomancie permettra la naissance de la numérologie, plus couramment pratiquée de nos jours.